Poster un commentaire

YUNUS EMRE – MOI, COMMENCEMENT ET FIN

Moi, commencement et fin ; moi, animateur des âmes
A ceux qui trébuchent en chemin, moi qui vole au secours.

Je me suis réglé à une Volonté, qui donc peut déchiffrer mon secret
Où voulez-vous que l’aveugle me voie, dans les cœurs je me suis caché.

A la Genèse, une simple goutte; devenu monde en un coup
Par Sa grâce fondant dès palais, moi qui y monte la garde.

Aplanissant ces terrains, superposant ces montagnes
Faisant des deux une ombrelle, moi qui les contemple.

Aveu et profession de foi pour nombre d’amoureux, moi
Moi, dans le cœurdu peuple, et l’hérésie, et l’Islam, et la foi.

Moi l’ordre public, rédacteur des quatre livres sacrés
Moi, je suis le Coran même, le Coran écrit noir sur blanc.

En fusion avec l’Ami, obéissant à ses impératifs
Moi, le jardinier créant la Terre, et lui donnant son ordre.

Ce n’est pas Yunus qui le dit, mais l’Etre Suprême lui-même
Infidèle qui n’y croit pas; moi, commencement et fin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :