Poster un commentaire

YUNUS EMRE – CEUX QUI ONT PASSE PAR CE MONDE IRREEL


Ceux qui ont passé par ce monde irréel
Ne parlent plus, muets comme une carpe
Ceux sur lesquels poussent déjà mille herbes
Ne parlent plus, muets comme une carpe.

L’herbe pousse sur la tombe des uns
Les cyprès s’alignent sur celle des autres
Braves qui, innocence et beauté mêmes
Ne parlent plus, muets comme une carpe.

Leur chair tendre fondue dans la terre
Leur langue gazouillant, liée
Ne les oubliez pas dans les prières
Ils ne parlent plus, muets comme une carpe

Yunus dit: regarde l’œuvre du Destin
Ils n’ont plus de cils ni de sourcils
Sur leur tête des pierres tombales
Ils ne parlent plus, muets comme une carpe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :