Poster un commentaire

YUNUS EMRE – LA FIN N’EN EST QU’UN SIMPLE SOUFFLE


Suppose que ce monde soit, d’un bout à l’autre, à ton ordre
Que tu aies joué et gagné tous le bien de l’univers.

Suppose que tu t’assoies sur le trône de Soliman
Que tu communiques directement avec monstres et esprits.

Possédant trésors du Pharaon et ceux de Nusin-Revan.
Suppose que tu puisses te faire aussi riche que Crésus

Suppose que tu aies mâché la bouchée qu’est ce monde
Ou plutôt que tu l’aies avalé d’un seul coup!

Et ta vie est toute pareille à la flèche d’un arc tendu
Attente n’est pas pour flèche encochée; suppose que tu l’aies lancée!

Et sache qu’avec chaque souffle la besace de vie s’aplatit un peu
Déjà réduite à moitié, suppose que tu l’aies achevée!

Tu te jettes dans la mer, l’eau te monte jusqu’à la gorge
Ne te débats pas comme un fou, suppose que tu es enfoncé!

Suppose que, durant des siècles, Yunus, tu puisses vivre heureux!
La fin n’en est qu’un simple souffle, renonce-y et gagne au jeu!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :