Poster un commentaire

YUNUS EMRE – Ne parlent, ni ne donnent de nouvelle.

Ceux qui se posent et émigrent de ce monde éphémère
Ne parlent, ni ne donnent de nouvelle.
Ceux sur lesquels poussent des herbes de toutes sortes
Ne parlent, ni ne donnent de nouvelle.

Sur certains,poussent les arbres,
Sur la tête de certains jaunissent les herbes.
Certains sont innocents, certains beaux, vaillants,
Ne parlent, ni ne donnent de nouvelle.

Leurs corps gracieux mêlés à la terre,
Leurs douces langues céssées de parler,
Venez, ne les oubliez pas dans vos prières,
Ne parlent, ni ne donnent de nouvelle.

Certains ont quatre ans, certains en ont cinq,
Certains n’ont pas de couronne sur leurs têtes,
Certains ont six ans, certains en ont sept,
Ne parlent, ni ne donnent de nouvelle.

Certains sont commerçants,certains sont hodjas,
Il est difficile de boire le sorbet de la mort .
Certains sont vieillards aux barbes blanches.
Ne parlent, ni ne donnent de nouvelle.

Younous dit, vois les affaires de la Providence,
Ils sont tombés, leurs sourcils et leurs cils,
Sur leurs têtes s’érigent les pières tombales,
Ne parlent, ni ne donnent de nouvelle.

YUNUS EMRE trad.par Sunar Yazıcıoğlu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :