Poster un commentaire

ORHAN VELI – L’épitaphe


«Il souffrit de rien dans le monde
La façon dont il souffrit de son blé;
Il ne se sentit même pas si mal
D’avoir été crée si laid.
Pourtant il ne prononcerait pas le nom de Dieu
Sauf si sa chaussure le serrait,
Il ne pourrait non plus être considéré comme un pécheur
Quelle pitié que Süleyman Efendi ait du mourir.»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :