Poster un commentaire

Fitnet ( Fitnat ) Hanim – Şarkı

«C’est la boucle de cheveux, noirs comme le musc, de mon bien-aimé, qui m’a ravi le repos ; c’est un seul regard de ses yeux qui m’a enlevé la patience et la tranquillité. Que sera-ce si les gémissements que je pousse chaque nuit, séparée de celui que j’aime, arrivent jusqu’aux cieux ? car c’est une fraîche beauté, semblable à une rose souriante, qui me rend comme un rossignol éploré. Sans toi, ô beauté au visage de lune, le monde n’est rien à mes yeux ; privée de ta vue, le plaisir et le bonheur ne me semblent que dégoût et infortune. Sans toi, ô beauté ravissant les cœurs, un sommeil tranquille peut-il fermer mes paupières ? Du soir au matin, m’adressant à ton image, je ne fais que gémir et pleurer ! Loin de toi, ô roi souverain du monde, je ne suis qu’un mendiant attendant humblement l’aumône. Je désire m’unir à toi, exauce ma prière, ô toi dont les attraits ont troublé le siècle ; daigne condescendre à mes désirs ; prends pitié des gémissements de Fitnet ; l’excès de mon amour m’a ravi le repos, et la douleur de ne pouvoir être réunie à toi m’empêche de sécher mes pleurs.»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :