Poster un commentaire

Nef’î

« La saison des roses, c’est celle de l’ivresse,
La fête des amours, temps fastes, temps bénis !
Où les coupes vidées se suivent… Les danseurs,
Virevoltent grisés de vin et d’harmonie.
Ô état enviable, le Grand Cheikh lui-même,
Coupable d’excès, mériterait clémence. »
— Vers de Nef’î dans l’anthologie de Mme Arzık

« Gül devri ayş eyyâmıdır zevk u safâ hengâmıdır
Âşıkların bayramıdır bu mevsim-i ferhûnde-dem
Dönsün yine peymâneler olsun tehi humhâneler
Rakseylesin mestâneler mutripler etdikçe nağam
Bu demde kim şâm ü seher meyhâne bâğa reşk eder
Mest olsa dilber sevse ger ma’zûrdur şeyhü’l-harem »
— Vers de Nef’î****** dans la langue originale

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :