Poster un commentaire

CEMAL SUREYA – La réputation

Mon souffle est un oiseau rouge
Dans les cieux chatain-clair de tes cheveux
Je te prends sur mes genoux
Tes jambes s’allongent indescriptiblement

Mon souffle devient un cheval rouge
Je le sens à mon visage en feu
Pauvres de nous nos nuits sont si courtes
Il faut s’aimer à bride abattue.

San

Kırmızı bir kuştur soluğum
Kumral göklerinde saçlarının
Seni kucağıma alıyorum
Tarifsiz uzuyor bacakların

Kırmızı bir at soluğum
Yüzümün yanmasından anlıyorum
Yoksuluz gecelerimiz çok kısa
Dörnala sevişmek lazım

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :