Poster un commentaire

MEVLANA – Mawlâna Jalâl Ud-Din Rûmi – Délivrance

Mon cercueil cheminant, au jour de mon trépas, ne crois pas que ce monde ait retenu mon cœur.
Ne pleure pas sur moi ; ne t’écrie pas :
« Hélas ! » car tu serais captif du démon (quel malheur !)
En voyant mon convoi, ne dis pas : « C’est fini » lorsque je Le rencontre et qu’à Lui je m’unis.
Me livrant au tombeau, ne me dis pas adieu, car je m’y suis caché pour rejoindre mon dieu.
Songe, en m’y déposant, à mon prochain réveil : ne se couchent-ils pas, la lune et le soleil ?
Lorsque le jour renaît, tu crois au crépuscule ; le tombeau nous délivre : il te semble cellule !
Le sol produit, quand tu y plantes quelque graine : en est-il autrement pour la semence humaine ?…
Attendant l’autre monde, ici-bas tu te tais : tu crieras de bonheur, devant l’immensité.

Rûmi
(Diwân)

http://www.facebook.com/selmakircollections

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :