Poster un commentaire

MEVLANA – Mawlâna Jalâl Ud-Din Rûmi – L’alpha et l’oméga

Que dois-je donc faire, ô croyants ? Je ne me connais pas moi-même : je ne suis ni chrétien ni juif ni mazdéen ni musulman, ni d’orient ni d’occident, ni de la mer ni de la terre, ni des cieux en rotation ni des mines de la Nature…

Ma place est de n’en point avoir, mon signe est de n’en point montrer. Ne possédant âme ni corps, j’appartiens à l’Esprit suprême.

Bannissant la dualité, je n’ai plus vu qu’un univers.

Lui ! je le cherche et le connais ; je le perçois et je l’appelle. Lui ! c’est l’alpha, c’est l’oméga.

Lui ! l’évident et l’invisible.

Je ne sais nul autre que Lui, criant :

« Ô Lui ! ô Lui qui est ! »

Le vin de l’amour me rend ivre et j’oublie ce bas monde et l’autre. L’extase et le ravissement, c’est là tout ce que je désire.

Si je pus me passer de Toi, dans mon existence, un instant, je me repens d’avoir vécu depuis ce temps, depuis cette heure.

Et s’il m’est donné quelque jour d’être un instant auprès de Toi, j’aurai les Mondes sous mes pieds ; éperdument, je danserai.

Rûmi
(Diwân)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :