Poster un commentaire

Mawlâna Jalâl Ud-Din Rûmi – Il n y’a que lui

J’ai un amour plus pur qu’une eau limpide,
Et le jeu de cet amour pour moi est licite.
Je sens dans l’herbe l’odeur de tes lèvres.
Je vois, dans les jasmins et les tulipes, tes couleurs.

Aux jardins il y a mille belles aux visages lunaires,
Il y a des roses, des violettes qui sentent le musc,
Et cette eau qui tombe à goutte dans le ruisseau,
Tout est prétexte à méditation… il n’y a que Lui… que Lui.

Rûmi
(Roubâ’yât)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :