Poster un commentaire

Mawlâna Jalâl Ud-Din Rûmi – Il n y’a que lui

Je suis ivre, la lune est amoureuse et la nuit est folle.
Ton amour a si bien ravagé mon cœur,
que tout ce qui n’est pas lui s’est consumé.
Oubliant la raison, les leçons, les livres,

Il s’est adonné à la poésie, aux odes, aux quatrains.
Nous avons appris à l’aimée à boire le vin,
Nous possédons le feu de l’amour qui brûle l’amour même.
Depuis l’éternité, le temps ne nous a pas vus dormir,

Pendant toutes ces nuits que nous avons changées en jour.
Cette belle a soudain franchi ma porte,
Elle a bu une coupe de vin et s’est assise.
D’avoir vu et saisi sa chevelure onduleuse,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :