Poster un commentaire

Mawlâna Jalâl Ud-Din Rûmi – Il n y’a que lui

La vue de ton visage a fait éclore des roses dans mon cœur,
Et tes yeux ont illuminé mes yeux.
Je vois dans l’eau se mirer l’image de ma bien-aimée,
Et dans la rose se trouve le parfum de notre intimité.

Le vin de l’union illumine éternellement notre nuit.
De ce vin que n’interdit point la religion d’Amour,
Nos lèvres seront humectées jusqu’à l’aube du néant.
Hier soir vint chez moi une idole altière,

À la parole douce, aux lèvres de miel, au charme troublant.
De son visage pareil au soleil, elle m’éveilla,
En disant : « Tu as vu le soleil, lève-toi ! »
Je suis amoureux de l’amour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :