Poster un commentaire

MEVLANA – Quatrains de Mawlâna

Je suis cette âme unique qui possède cent mille corps.
Mais que faire ? J’ai la bouche scellée!
J’ai vu une multitude d’homme qui tous n’étaient que moi-même :
Mais entre tous, je n’ai pas vu celui-là même que je suis.

══════ஜ۩۞۩ஜ════════════ஜ۩۞۩ஜ══════

Tu es l’âme et le monde ; le monde est heureux avec toi.
Si même tu me blesses, si cette blessure provient de ta dent, ô douceur
La poussière de ta main est l’or de l’alchimie,
Celui qui n’est pas bon, le devient avec toi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :