Poster un commentaire

ERKUT TOKMAN – LA VOIX QUI SE PROMENE DANS L’INCONNU

Avec la destin du bon Dieu
Il s’était révolté dans un corps humain,
A tout ordre général,
Son air désobéissant
Fatigué et irrité
Dans ses regards étincelaient une haine brûlante,
Il se battait prisonnier
Dans la spirale de la raison
La spirale de ces raisons
était si abondante
Ils ont fondé des civilisations
Ils ont crée des Dieux pour eux-memes
Ils ont cru aux idoles auparavant
Et après, la technologie a malmené leur âmes
Dans les places se trouvaient
Les os de la guerre touts couverts de sang;
Les morts pleuraient dans les tombaux
pour leurs semblants de la vie

Et toi!
Toi, tu t’es trainé de cette maniere
A une planete lointaine qui rayonne à la civilisation
sembable à l’essence infinie de Dieu

Qui nous cherche ici
Dans l’apparance du destin d’un autre?
Dans le temple du corps
Découvre-toi,
Le secret qui couvre l’esprit,
à l’aide de la raison
De qui est cette image qui se pénetre dans nos coeurs
dont sa voix se promene dans l’inconnu?

Les Traducteurs : A. Adnan Ergüleç et Hale Oyal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :