Poster un commentaire

KUCUK ISKENDER – TANT DE

Tant de chats t’ont griffée mère
J’ai regardé aux carreaux pour voir si tu es toujours là
Hier soir, un oeillet poignardé par les brigands
N’a pu s’enfuir et on l’a massacré, pas mort, mais fané
Ah, on t’a si violée maman!
Ton corps est tout troué
Même ton pleur est déjeté
Tes regards serrés
Et surtout différents
J’ai constaté que j’ai tant révolté
Et que je m’en suis tant allé
A mesure que je crie, ma voix fut grossie
Une fois que ma voix grossie,
Le diamant a saigné goûte à goûte
On t’a tant tué maman !
On m’a tant battu !
Vas-y marions-nous contre la vie mère
Et viens, perdons cette guerre violette

Suicide-toi mère avec moi

Traduit par Mustafa BALEL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :