Poster un commentaire

AYTEKIN KARACOBAN – LA FLAMME

Elle était aussi contradictoire qu’un jour ensoleillé de novembre
Elle y était
Elle était dans nos pieds qui cherchaient des endroits durs pour ne pa s’enfoncer
Elle y était
Les rayons de soleil tissaient des dentelles au fond de l’eau
Elle y était
Quelques morceuax de nuages taillaient des statues
Elle y était
La vie quotidienne était dans le pouls du moteur du bateau de pêche
Les vagues qu’il créait venaient heurter contres nos rêves comme des baleines morts
Elle y était
La beauté folle
Etait une marmotte en garde sur un versant de l’homme
Elle y était
Epaule contre épaule, nous filions des images
Elle y était
Nous payions le secret d’être si proche si loin
Comme une dette au temps court
Plus nous payions, plus notre dette augmentait
Elle y était
Le sac de nos peurs était ouvert
Les cadenas rouillés de nos portes épais étaient ouverts
Toutes nos cordes sonores étaient ouvertes
Elle y était
Ah, la soeur folle de l’amour

Biographie:

Né en 1958 en Turquie, poète et traducteur, Aytekin Karaçoban a travaillé comme chargé de recherche à la faculté d’éducation de Dicle à Diyarbakir. Après avoir terminé ses études dans cette même faculté. Il a obtenu un diplôme d’études approfondies à l’université de Rouen où il a travaillé sur la poésie de la Résistance. Depuis 1990 il vit en France

Dès 1978, Aytekin Karaçoban publie dans des revues littéraires de son pays d’origine ses propres poèmes et articles ; dans le même temps il traduit nombreux poèmes, articles et livres des poètes et écrivains contemporains. Il les publie également dans des revues littéraires en France.

Ses ouvrages en français :

Images instantanées [poèmes]
éd. Le bruit des autres, 2000

POESIE EN TURC

Je suis frère de la rose
Ed. Memleket Yayinlari, Ankara, 1998

Entretien Avec Pablo Neruda
Ed. Mezopotamya, Stockholm, 1995

Images Instantanée
Ed. Öteki, Ankara, 1998

Dans le goût des retrouvailles,
Ed. Pervaz, Ankara, 2000

TRADUCTIONS DE FRANCAIS EN TURC

Joyce BLAU : Les Kurdes et le Kurdistan
[bibliographie critique, 1977-1990]
Ed. Mezopotamya, Stockholm, 1994

Noureddine Zaza : Ma vie de Kurde
Ed. Mezopotamya, 1995

Thomas Bois : L’Ame des kurdes à la lumière de leur folklore
Ed. Mezopotamya, 1995

Charles Dobzynski : La mémoire n’a pas de cendre
[poèmes choisis] Ed. Öteki, Ankara, 1997

Volodia Teitelboim : Pablo Neruda [biographie]
Ed. Kavram, Istanbul, 1999

Isabelle Desesquelles, Je me souviens de tout,
Ed. Dünya, Istanbul, 2005

Marc Jimenez, Qu’est que l’esthétique
Ed, Doruk, Istanbul, 2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :