Poster un commentaire

METIN CELAL – SAINT VALENTIN

si je touche ta respiration, cela me soulage
on aperçoit notre secret à travers tes regards
elle est gravée dans ma mémoire, la fraîcheur de tes mains
cette neige ne peut pas nous refroidir

je te regarde comme si je míexcusais
sur ton visage élégant et fin, les traits espiègles
même si tu ne le veux pas, tes yeux sourient
en recouvrant tes craintes et tes soucis

cíétait la pluie qui nous a fait nous rejoindre
ta démarche légère comme la soie avec tes ailes díange
dans ta voix, une intonation chaleureuse et tendre
lorsque toutes les choses se transforment en habitudes, une révolution

Traduit par Reha YUNLUEL et Pascale GISSELBRECHT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :